Né en 1988, vit et travaille à Angoulême.

Artiste plasticien, il travaille à la collecte de traces, de documents de toute sorte, de photographies de lieux, de personnes, devenus invisibles. La matière trouvée est un point de départ pour lui redonner vie et sauver une part d’humanité de l’oubli. L’histoire devient un matériau comme la toile ou la couleur.

Il conjure l’inexorable perte qui touche chacun de nous dans son expérience du temps avec la perte de la singularité. Il nous plonge dans une mélancolie salutaire qui nous questionne sans cesse sur la fragilité de notre existence ainsi que sur notre rapport à l’environnement.

C’est un travail d’ethnologie, d’archéologie contemporaine qui se traduit en installations, en peintures ou sous toute autre forme créatrice.